Les formations obligatoires

Le permis d’exploitation

Depuis 2007, toute personne souhaitant exploiter une licence de type III ou IV, se doit de posséder le permis d’exploitation.Cette formation est dispensée en 20H sur 3 jours et est valable 10 ans.

Selon L’UMIH ( la première organisation professionnelle des Café/Hotel/Restaurant) :

  • Cette formation permet d’acquérir une bonne maîtrise de l’exploitation spécifique d’un débit de boissons, de sensibiliser et de responsabiliser les exploitants aux obligations particulières de la vente d’alcool, en leur donnant toutes les informations liées aux normes législatives, réglementaires et jurisprudentielles qui leur sont applicables.
  • La formation est par conséquent un moyen préventif de lutte contre l’abus d’alcool et les différentes nuisances occasionnées par une exploitation mal contrôlée. Elle permet également de connaitre les risques de sanctions spécifiques aux débits de boissons.

En toute honnêteté, cette formation, bien que très interessante, a surtout pour but de décrire les choses a ne pas faire et les sanctions que nous risquons en tant que professionnel. Le but étant de ne pas pouvoir dire en cas de contrôle  « ah, bah je ne savais pas que je devais… »

N’espérez donc pas de cette formation connaitre tout les trucs et astuces pour lancer votre affaire, ce n’est pas une formation professionnelle complète, c’est uniquement un enseignement précis des réglementations de notre métier.

La formation hygiene

Indispensable également depuis 2012, tout établissement de restauration commerciale (restauration traditionnelle, cafétérias, brasserie, restauration de type rapide) doit avoir au sein de son établissement une personne formée à l’hygiène alimentaire. Cette formation est dispensée sur 2 jours.

A l’issue de cette formation, les participants seront capables de :

  • Identifier les grands principes de la réglementation en relation avec la restauration commerciale : responsabilité des opérateurs, obligations de résultat et de moyen, contenu du Plan de Maîtrise Sanitaire, nécessité des auto-contrôles et de leur organisation
  • Analyser les risques (physiques, chimiques et biologiques) liés à une insuffisance d’hygiène en restauration commerciale; raisonner les toxi-infections alimentaires et les risques d’altération microbienne; connaître les risques de saisie, de procès-verbaux et de fermeture; ainsi que les risques de communication négative, de médiatisation et de perte de clientèle.
  • Mettre en œuvre les principes de l’hygiène en restauration commerciale : utiliser le Guide des Bonnes Pratiques d’Hygiène(GBPH), organiser la production et le stockage des aliments, mettre en place les mesures de prévention nécessaires.

De nombreux organismes proposent ces deux formations. Les couts peuvent varier selon les organismes et toutes fournissent le même « diplôme ». Si vous êtes salarié, il est possible de faire une demande de financement à votre entreprise, qui cotisant obligatoirement pour un organisme de formation (fafih), pourra vous offrir gratuitement ces formations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *